• Si ce mois d'août reste dans les mémoires ce ne sera pas pour la chaleur
    nos piments forts sont encore verts . 

     Il faut commencer à nettoyer les  tomates et les plantes qui n'ont pas aimé le temps

    *

    Le Phormium bien entouré 

    Dahlias

    Cyclamen de Naples

    Colchiques
    Je les ai mis en pot en attendant leur re-plantation 

    Au premier plan la graminée : Achnatherum calamagrostis

    Les piments forts sont entre les Perilla Magellanica

    Aster Miracle blanc

    Tomates cerise Ildi

    Noctuelle de l'artichaut - Chrysodeixis chalcites

    Cette chenille mangeant une tomate avait été publiée  dans un post précédent 
    Le papillon ( en bas ) est sorti de son cocon ( en haut au dessus des tomates )
    Avec cette photo de profil il est seulement possible  de dire que c'est l'une des 750 sortes de Noctuelles

    Voici la photo qui permet d'être plus précis  


    Noctuelle de l'artichaut - Chrysodeixis chalcites

    Argus bleu - Polyommatus icarus
    Si vous agrandissez les photos ci-dessous vous verrez la copulation des Argus

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     


     

     

     

     

    Mélitée des centaurées - Cinclidia phoebe

    *

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    40 commentaires

  • Voici l'un d'entre eux ce n'est ni Noé, ni Gégette, ni Junior c'est l'un des geais qui participait à la fête du 11 août dernier il se distingue par le dessus de la tête plus rousse que ceux que l'on a l'habitude d'identifier.

    On ne sait ce qu'il y a eu le 11 août mais il y avait 8 à 10 geais qui venaient manger le riz et voler à quelques mètres de la porte-fenêtre puis allaient au bout du jardin en s'amusant en vol, en criant, certains donnaient la becquée aux plus jeunes qui battaient des ailes comme des oisillons et cela pendant toute la journée jusque tard le soir. Vu l'agitation peu de bonnes photos et pas de vidéo. 

    Noé était de la partie et était incontrôlable il n'est pas rentré manger ni venu faire la sieste, pour dormir le soir il a fallu des ruses de sioux pour le mettre au lit.

    Le lendemain la fête était terminée le calme était revenu mais depuis nous avons de nouveaux locataires et mis à part le geai sur la photo et les habitués il est bien difficile de reconnaître les autres.


     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires